Humeurs

 

                                                                           HUMEURS

    Cette page reprend totalement le contenu du Blog  ABHumeurs sur Over-Blog et l’a enrichi par des textes  postérieurs

Blog  ABHumeurs sur Over-Blog
_________________________________________________________________________________________________

   Unblog                                                                                                                                  Dernière mise à jour : 10/11/2017
______________________________________________________________________________________________________________

 

Partage, vous avez dit ?

 

Le site a éteint sa 14ème  bougie, sa 4ème chez Unblog

Mon site personnel a dépassé le cap de 51000 visiteurs en 4 ans.
Aujourd’hui, lundi 23 octobre 2017, mon site personnel a éteint sa 14ème bougie, sa 4ème chez l’hébergeur Unblog.
Le site a été créé en octobre 2003 et hébergé auprès de plusieurs hébergeurs comme Voila, ifrance, 250free, azotobac. Il a été hébergé le 23 octobre 2012 auprès de Unblog, en commémoration de son 10ème anniversaire (2003-2013).
Le Site a dépassé en 4 ans le cap de 51100 visiteurs, soit un rythme moyen de 12773 visiteurs/an, 1064/mois, 35/jour et 1,47/heure, sans compter la période antérieure qui s’est étalée sur une dizaine d’années (2003-2013).
Le choix du 23 octobre n’a pas été fortuit. C’est le jour des premières élections démocratiques en Tunisie. L’enthousiasme était tel que la date devrait être inscrite avec force. La suite, vous la connaissez. Les déceptions ont été aussi à la hauteur de cet engouement, elles l’ont même dépassé à plus d’un égard.
J’espère avoir contribué, grâce au Site, à partager très largement et plus facilement les travaux que j’ai réalisés. Mon mot d’ordre a été toujours le partage, c’est dans ce cadre que j’ai créé aussi le groupe Facebook : Géonet, un groupe de partage du savoir géographique et spatial que j’espère continuer, sans moi et après moi.
Merci à tous ceux qui ont visité le Site, téléchargé un document sans oublier de citer la source utilisée.

Texte publié sur Facebook et Géoonet, lundi 23 octobre 2017

_________________________________________________________________________________________________

« Temps long, Temps court », les humeurs du temps
Au V° SYmposium de l’Université de Manouba, « Temps long, Temps court »
Mercredi 05-04-2017, Amphithaâtre de la Modernité
Communication : « Temps, espace et territoire ».
Le symposium a bien montré que la notion de temps varie selon les personnes, les humeurs et les postures. Ma communication n’a pas dépassé les 13 mn, de loin en deçà du temps fixé par la personne qui est censée départager le temps équitablement entre les intervenants et qu’elle a personnellement fixé à 20 minutes au début de la séance.
 
Avec 13 mn, elle a jugé que j’ai dépassé le temps qui m’a été imparti, alors que les autres intervenants ont bénéficié de 32, 27, 19 mn et 14 mn? Comme je suis habitué des séminaires et des jurys, j’ai pris l’habitude de noter le temps utilisé par chacun des intervenants d’une manière spontanée et systématique. La preuve, c’est que au début j’ai cru aux paroles de la personne chargée de la présidence et de sa volonté de veuiller au partage équitable du temps entre les différents intervenants..
 
Je n’ai même pas eu le reflexe de regarder ma montre. J’ai dû arracher 2 mn difficilement sans créer d’incident par respect à ceux qui m’ont fait confiance que ce soit au niveau de l’organisation du Symposium ou de l’assistance. J’ai dû me taire et oublier l’incident.
 
C en’est qu’a posteriori que je me suis rendu compte que j’avais eu le temps le plus court parmi tous les intervenants mais c »était trop tard. Je me suis dit que ce n’est pas la peine de réagir, je n’en ai parlé à personne. je n’ai même pas dit mot à la personne concernée, j’ai jugé que cela ne mérite pas tant que cela,
 
Lorsque j’ai eu des échos de la part de plusieurs collègues présents qui l’ont rapporté que la réponse de la personne concernée, lorsqu’on lui a reproché qu’elle ne m’as pas donné le temps comme les autres intervenants, était que que j’ai bénéficié de 40 mn. Avec une telle réponse, je me suis dit qu’il ne fallait pas laisser passer cela.
 
Je fais cette remarque pour signaler que le temps varie selon les individus. Ce qui est très long pour l’un, est très court pour l’autre? Puisqu’on parle de temps, n’est-il pas judicieux d’utiliser une référence objective pour éviter le subjectif et tomber dans le temps relatif et la notion de durée? Il n’y a pas de montre pour mesurer le temps et le distribuer équitablement puisque l’argument était l’équité entre les intervenants. De quelle équité parle-t-on?
Temps long, temps court ? On est en plein dans la problématique du V° Symposium de l’Université. Nos humeurs font que le temps s’allonge et se contracte au mépris de l’horloge du temps, censée le mesurer objectivement.

                                                                                                                                                                                             Vendredi, 07 avril 2017

______________________________________________________________________________________________________________

 

On n’est que ce qu’on apporte  à l’autre

Les autres ne voient pas souvent ce qu’on est réellement, ils n’aperçoivent que ce qui les intéressent directement. Ce qui les intéressent en particulier c’est ce qu’on leur apporte en fonction de leurs attentes. Il s’agit alors de créer de la valeur ce qui demande un certain effort, de se battre souvent contre soi-même.

Le monde attend quelque chose de vous : La société est composée de personnes ayant des besoins, elles attendent quelque chose de vous et ne pourront vous accepter si vous n’avez rien à leur offrir. Vous devez donc apprendre à leur offrir quelque chose d’unique, de propre. Si vous ne le faites pas, vous finirez par être solitaire. 

On n’est que ce qu’on apporte aux autres  : Ne vous surévaluez-pas trop, : vous êtes ce que vous faites et votre valeur sociale est fonction des compétences et des qualités que vous avez à offrir aux autres, et rien d’autre. 

Votre but est de créer de la valeur : « Qu’ai-je à offrir aux autres et quelle valeur puis-je créer pour mes semblables ? », c’ est la question que vous devez vous poser quand vous sentez que vous ne parvenez pas à intéresser les gens qui vous intéressent. La «valeur» peut être mesurée de différentes manières plutôt qu’au moyen de l’argent, mais ces méthodes tournent toujours autour de la satisfaction des besoins humains.  

On ne fait rien en se contentant de rêver : Vous rêvez d’un travail particulier ou d’une relation amoureuse? Ne rêvez pas que les autres se mettent à vous apprécier comme par magie. C’est à vous de changer pour les intéresser. Et pour cela, vous devrez vous mettre au travail : changer votre personnalité, ou devenir un expert dans un domaine  de compétences recherché. Ce qui importe, là encore, c’est ce que vous avez à offrir. 

Vos qualités ne comptent que pour ce qu’elles vous permettent d’accomplir : Qui vous êtes vraiment ne compte que parce que c’est le fondement sur lequel vous allez vous appuyer pour réaliser ce que vous allez apporter aux autres.

 Il faut se battre contre soi-même : L’être humain est enclin à résister toujours au changement. il met en place des mécanismes de défense contre le changement :

✔ On interprète généralement toute critique comme une insulte ;
✔ On se concentre souvent sur le messager pour éviter d’entendre le message.
✔ On se concentre toujours sur le ton pour éviter d’entendre le contenu ;
✔ On révise notre propre histoire, essayant de se convaincre soi-même que les choses finiront par changer favorablement sans intervention de notre part ;
✔ On se convaint souvent que toute amélioration qu’on pourrait s’ imposer s’assimilerait à un renoncement à notre véritable personnalité ;

On s’habitue facilement à la routine et à une existence confortable, mais vide de sens. Le bonheur et la réussite nécessitent beaucoup d’efforts, alors que la plupart des gens refusent ces efforts autant que possible. Pour réussir dans le monde, on doit franchir cette résistance instinctive et commencer à faire de notre mieux. Apprenez à servir les autres et le monde vous appréciera beaucoup parce que vous avez quelque chose à offrir.
_________________________________________________________________________________________________

 

Pensée libre….
Penser librement

 

Humeurs arblre-fleuri-et-mer-198x300

Je ne me sens prisonnier d’aucune vérité… Rien ne m’a jamais empêché de réfléchir librement en dépit de tout
l’héritage socio-culturel qui pèse sur nos pensées, notre conscience et notre inconscience aussi.

Je suis toujours pour tous les points de vue, même si certains me contrarient fortement, contre le mien parfois
lorsque je suis éveillé par un autre point de vue plus pertinent, plus rationnel…  car la réflexion est difficile à vivre
car elle suppose qu’on contrarie sa propre pensée, réfléchir c’est dire non à tout ce qui semble couler de soi, ce qui
semble simple et limpide… Réfléchir, c’est se mettre en cause avant de remettre les autres, ou si on veut plus en
même temps ou tout de suite après… Bref, une prédisposition à la mise en question de l’autre et de soi parallèlement
ce qui n’est guère facile à vivre. Il est plus simple de suivre les chemins battus et ne point réfléchir, tout coule de soi… 

La raison enferme souvent une passion, celle-ci est une négation de celle-là. La passion est une autre raison….
Derrière chaque raison se trouve toujours une passion et rien de grand au monde ne s’est sans grande passion
disait un des grands philosophes. Pour bien comprendre les dessous de la réalité, il faudrait chercher les passions
cachées, voilées ou ignorées dans toute pensée. Les mobiles éclirent davantage la réalité, autant que les motifs,
ils dévoilent la stratégie des acteurs et la réalité subjective.

Penser librement consiste à refuser les dogmes, les partis pris a priori, les directives de n’importe quelle partie,
de ne pas avoir une réponse toute faite d’avance, clef en main, de réfléchir à chaque instant… Bref, elle permet
d’être libre tout court avec tous les avantages et les inconvénients aussi : (re-) chercher toujours ses repères au fond
de soi, à l’intérieur  de soi et non à l’extérieur.   

                                                                                                                                                              16 juillet 2013, 03:01
__________________________________________________________


La récupération


On est face au pire; on déprime, mais on n’a pas le droit de laisser faire, de se laisser faire, car seule la légitimité populaire devrait compter, aucune autre légitimité ne lui est égale, historique ou électorale soit-elle… 

L’élite politique a confisqué carrément la révolution dès le début du processus…. Elle a fait, pendant plus de deux ans, ce qu’elle a pu pour nous dégoûter de la politique. Après l’emballement des premiers mois, le désenchantement ne s’est pas fait beaucoup attendre.

Le discours dominant est devenu de plus en plus centré sur la religion et l’identité, comme si on est dans une grande mosquée ou notre identité est en péril.

La classe moyenne a le plus bénéficié à travers les augmentations salariales survenues à la suite des revendications de ceux qui travaillent, ceux qui n’ont pas de travail se trouvent laissés pour compte. Les régions littorales, notamment les grandes villes, ont récupéré le processus révolutionnaire déclenché dans les régions intérieures.

Le politique a tout fait pour récupérer le mouvement amorcé par la société civile… Des leaders se mettent partout en place pour récupérer un mouvement né sans leadership.  

                                                                                                                                                                                             13 juillet 2013, 18:04
_____________________________________________________________________________________________________________

 
Facebook
 Facebook-yet
فايسبوكيات

   يحشرونك باسم الصداقة (؟) في فرق مجموعات لا تمت بأي علاقة بقناعاتك واختياراتك، كتلك التي لها الوان سياسية محددة أو دينية أو عرقية دون استشارتك أو حتى دعوتك للانظمام  وترك الاختيار لك في النهاية ؟…. عروبة واسلام وقومية و جمعيات ومحليات و…..و…. كأنك نزلت من السماء أو جئت من كوكب آخر. أتفهم كل ذلك لو كانت مجموعات مدنية او ثقافية وارحب بها كالفن او الوسيقى او الدفاع عن قضية عادلة أو قضية سياسية، اجتماعية أو اقتصادية أو….. بقدر ما أمقت هذاأاااااا السلوك الأرعن الذي يعكس عقلية تجذرت في مجتمعنا آساسها عدم إحترام الغير وعدم إستشارته وإحترام شخصه  وشخصيته ومواقفة وارائه في حياة الواقع فما بالك في الحياة الافتراضية  

               14-07-2013                                                                    

_____________________________________________________________________________________________________________


Dégoûté….

Dégoûté totalement de la politique….
C’est à quoi ils veulent nous amener comme auparavant.
Seuls les moyens ont changé, la forme aussi, le résultat est identique.
Pas de projet de société, pas de projet individuel pour la plupart des jeunes…
Le seul projet qui mérite d’être mentionné,
la nouvelle constitution, se trouve remis en question, voire avorté.
La pire des situations, c’est l’accommodation qui conduit à la démission
et pourquoi pas la justification, voire la légitimisation…. 
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                   14 juillet 2013, 00:03
_____________________________________________________________________________________________________________

Ce n’est pas … 


Ce n’est pas parce que…

Je ne parle pas de moi que je n’ai rien à dire
je ne parle pas fort que je suis faible
je conseille que j’oblige
je suis bon que je suis con
je ne parle pas que je n’ai rien à dire
je me tais que j’approuve
je t’écoute que je te crois
tu me crois fort que je le suis toujours
je fais plaisir aux gens que j’attends un retour
j’ai des réussites que je n’ai pas d’échecs
je reste debout que je ne suis pas fatigué
je fonce toujours que je n’ai pas peur
je ne laisse rien filtrer que je n’ai pas de coeur
je suis toujours souriant que je ne souffre pas
je n’ai pas de parti que je ne suis pas engagé
Je ne blesse personne que je ne suis pas dur
je suis très dur que je suis insensible……….. 

Texte inspiré de Halloula Meddeb Meddeb
_____________________________________________________________________________________________________________

لست طيفا

 


أنا لا أزال في أحضان عشقك 

أنا بداخلك كالوشم في جسدك لا يزول

عطري في كفك، كلما حركت يدك تناثرت حولك  

 وإن نزفت… ستجديني اسيل مع قطرات دمك

أنا سماؤك وأرضك، أنا ظلك ووجهك 

ستجديني في ملامحك، في كلامك

ستجديني في حركاتك وسكناتك

لست طيفا يزورك بين الحين والحين

 لا تسألليني من أين أتيت؟ لا تسأليني من أنا؟

أنا نبض قلبك، أنا أكسير الحباة 

أنا الحب، أنا الهمس و الحنين

  أنا أنت

                                                                                                                                                                                                              25 juillet 2013, 02:51
_____________________________________________________________________________________________________________

 

      في كل صبـــــــاح


في كل صباح أتناول جرعة أمل جديدة 

…وأبتسم رغم الوجع الكبير الذي يؤرقني 

أبتسم في وطن موجوع… مشوّه… وممزق 

أبتسم رغم الغربة التي أعيشها 

بل نعيشها جميعا في كل لحظة 

…أبتسم رغم كل شيء 

  وأمضي للحياة أعانقها من جديد

علها تلملم جروح الوطن

   وتشرق الشمس من جديد


تونس 6 سبتمبر 2013                                   
____________________________________________________________________________

 


غربــــــة الوطن

 

 

 مللنا البلاد…. كما لم يمل البلادأحد

صباحا، مساء وحتى… يوم الأحد 
 …………………..

كرهنا وجوه الصباح الثقيل

مللنا خيوط الليل الطويل  

سئمنا تقاسيم العباد

المتشنجة، الصارخة

اليوم وغدا وحتى البارحة

 مللناتفاصيل البلاد

من السواحل إلى الدواخل

ومن شواطئ الشمال

 إلى رمال الجنوب  

كرهنا الشعارات الجوفاء

سئمنا الخطب العرجاء

مقتنا العنف المتصاعد

شبعنا العبارات النابئة

شوهوا أعيادنا

قتلوا أبنائنا

زرعوا الرعب في كل أرجائنا

أصبحنا نخاف اليوم الجديد

ولا نفهم لماذا كل هذا النزيف

.. ………………..

 أحب البلاد…. كما لا يحب البلاد أحد 

صباحا، مساء وحتى… يوم الأحد«  

 

  دبي- تونس، أوت- سبتمبر 2013
____________________________________________________________________________


Applaudir

Applaudir, constitue un geste noble qui exprime la satisfaction et la reconnaissance à la fois; une expression banale et symbolique pour manifester l’approbation et l’encouragement d’un effort méritoire; d’un résultat notoire…. 

Le problème, c’est que ce geste se trouve banalisé à un tel point qu’il perde son sens, devient insensé et même absurde. On a tendance à applaudir pour n’importe quoi, pour n’importe qui et à n’importe quel moment?

La banalisation tue le sens des gestes, leur enlève tout l’intérêt et leur ôte toute la symbolique inhérente à tout acte humain, porteur de sens et de sensations.

La politisation donne à l’acte d’applaudir un autre sens, celui de l’approbation et de l’appui au discours, indépendamment de son contenu ou du consentement personnel. L’applaudissement devient le signe de l’adhésion individuelle et collective, une stratégie pour faire passer un message donné, montrer l’importance  d’une idée ou d’une décision si banale soit-elle. Une logique implacable de la machine politique et idéologique pour imposer n’importe quoi?

Cette logique entraine tout le monde si bien qu’on se trouve souvent pris au piège. A force de voir tout le monde applaudir, on se trouve embarqué dans une hystérie collective; donnant lieu parfois à des surenchères. Dans cette atmosphère passionnée, gare à celui qui n’applaudit pas, il se trouve d’emblée suspect. Il est d’autant suspect que le nombre d’applaudissement est élevé et la durée est longue!

Dans de nombreux cas, je me trouve en porte à faux avec l’ensemble de l’assistance à un point que je me pose parfois la question: qu’est ce qu’il y a pour applaudir? Ne pas applaudir devient même le symbole de la désapprobation et de la démarcation et devient suspect s’il se répète plusieurs fois. Faudrait-il applaudir pour ces futilités? Je vois autour de moi, tellement les gens applaudissent pour rien et pour n’i,porte quoi que je suis devenu, à la longue, allergique même à l’applaudissement. C’est l’effet pervers obtenu lorsqu’on perd le sens des choses. L’embrigadement politique, l’emprisonnement idéologique, l’esprit partisan, l’opportunisme et le manque de courage sont autant de facteurs qui expliquent et contribuent à cette misère humaine. Dans cette atmosphère passionnée ou chargée idéologiquement, il suffit qu’un seul déclenche le processus pour que tout le monde le suive pour de longs moments donnant lieu parfois à des surenchères: qui fait mieux!

A côté de l’approbation et la désapprobation, il y a l’enthousiasme qui seul doit susciter l’applaudissement et exprime l’adhésion totale et la satisfaction. Pour garder son sens, l’acte d’applaudir ne doit pas être banalisé; il doit être réservé aux actes qui nous font tellement plaisir.

Dans la plupart des manifestations, on applaudit pour remercier l’intervenant lorsqu’il termine son speech; quelque soit son contenu d’ailleurs. Ainsi, l’acte perd son sens et son rôle de discrimination et de distinction. Parfois, la durée et l’intensité des applaudissements permettent de nuancer entre les personnes et les intervenants mais les limites restent floues et ambiguës. Dans ce cas, respect oblige, la bienséance nous le dicte, il faudrait applaudir tout le monde. Nous voilà à la limite de l’acte et au seuil de son ambivalence.  La durée et l’intensité doivent être l’indicateur indiqué! 

En se plaçant de l’autre côté de la barre, on voit la seconde facette de l’acte, l’autre sens. Lorsqu’on est intervenant et on termine sans entendre un applaudissement; quant on a applaudit pour d’autres évidemment, on a souvent la sensation de manquement, d’insatisfaction; voire d’échec partiel ou d’incompréhension! On a tellement besoin de cet acte de reconnaissance que son absence rime à l’insatisfaction!
 _____________________________________________________________________________________________________________

 

   عندما يصبح الواجب  …. مزية

 

 لقد تعود العديد منا  على سماع بعض الكلمات التي تبدو لأول وهلة كأنها ترحاب بالشخص وتعبير عن الإقبال على القيام بالمهمة المناطة بعهدته بكل انشراح وتفان وأريحية وأنه في خدمتك مهماطلبت….  تسمع هذه الكلمات عدة مرات في اليوم نفسه حتى تشعر بالاشمئزاز والامتعاض ألف مرة ومرة. يخال إليك أنك تتسول وأنك ربما طلبت شيئا ليس من حقك وليس من مقامك لكن كرم الشخص المعني وشهامته وحسن أخلاقه تجعله يتواضع ويتنازل شيئا ما ليقوم بذلك العمل الشاق والمضني وربما الخارج عن مهامه… 

 يخال للقارئ أن الطلبات ربما تكون مجحفة أو لم تحترم نظام العمل أو المواعيد المحددة. لو كان الأمر كذلك لهان وفهمنا مربط الفرس. هذه الكلمة الجميلة هي :  » ليك أنت ميسالش » » –  ليكأنت راهو« … : لك أنت فقط أقوم بذلك…  أفكر في الشيء أحيانا وأتخيل نفسي يوما من الأيام يطلب مني أحد الطلبة الذين أدرسهم الإذن بالدخول لقاعة الدرس فأرد عليه ببساطة وبكل أريحية  » ليك أنت  …. »  عجيب أمر هذا المجتمع…

                                                                                                                          جويلية  2010
____________________________________________________________________________


Le temps d’une minute ?

Une minute représente soixante secondes dans la métrologie chronologique, elle correspond à la durée moyenne pour parcourir 67 m, soit près d’une centaine de pas de marche normale d’un adulte bien portant qui n’est pas pressé.
Souvent, on demande à quelqu’un une minute, parfois une « petite minute » comme s’il y en a une grande minute (?) pour exprime un moment très court.

Le problème c’est que cette minute s’allonge très souvent pour prendre la dimension de quelques dizaines de minutes. Le rapport est souvent de un à dix ? Quelle précision et quelle ponctualité lorsque l’unité de base se trouve multipliée par dix?
On ne doit pas donc s’étonner lorsque nos réunions ne commencent que 20  ou 30 mn plus tard que prévu, on est toujours à l’échelle de trois minutes, ne s’agit-il pas de diviser par dix?

Le flou existe déjà à la base de notre métrique temporelle, notre règle de mesure du temps est déréglée, elle est extensible. Le reste n’est plus qu’une question d’échelle…

                                                                                                                                                                               Tunis, juillet 2010
____________________________________________________________________________________________________________


Le temps… et le respect de l’autre

Le temps est un paramètre de mesure du niveau de développement des sociétés, un indicateur individuel et collectif qui exprime le degré du respect de l’autre, un indice d’efficacité et d’efficience de l’action sociale tant individuelle que collective.

En effet, plus on respecte l’autre, plus on fait tout pour ne pas lui faire perdre « son » temps, le temps à lui mais aussi le temps gaspillé bêtement pour la collectivité. Ne faut-il pas inverser l’équation: si on veut que l’autre nous respecte, on doit le respecter. Respecter l’autre, c’est ne pas le laisser attendre et lui faire perdre son temps inutilement. C’est aussi transformer le « temps perdu » en un « temps gagné », un « temps libre » qu’on peut exploiter à notre guise, qui nous donne la sensation d’être libre en choisissant même s’il le faut, de ne rien faire, se reposer,… pour pouvoir continuer paisiblement la vie

De nombreuses études ont bien montré qu’on peut gagner facilement entre 40 et 60% de notre temps moyennant une organisation appropriée pour mener les mêmes tâches qui nous incombent quotidiennement. Il suffit de bien choisir les itinéraires, la tranche horaire adéquate pour chaque tâche, l’ordre approprié des différentes tâches à assurer, penser aux solutions alternatives de rechange en cas d’un blocage ou d’un problème quelconque indépendant de nous et qui relèverait des autres acteurs ou intervenants… De l’autre côté, une mauvaise organisation (timing, logistique, tâche oubliée ou mal assurée, information retenue ou mal communiquée…) est à l’origine d’une augmentation du temps imparti à une tâche donnée de l’ordre de 50%. On se trouve ainsi par un simple jeu d’arithmétique dans un intervalle de ± 50% du temps, l’enjeu est de taille, il réside dans l’(in-)organisation  dans les actions de l’individu et le (non-)respect de l’autre qui conduit à la désorganisation de l’autre.

Depuis des décennies, je ne me rappelle pas de beaucoup de réunions, auxquelles j’ai pu assister, qui ont pu commencer à l’heure. Elles se comptent au bout des doights des mains dans le meilleur des cas. Il arrive souvent aussi que certains groupes ou instances, à l’initiative de certaines personnes certes, essaient de respecter le temps au début du moins, par enthousisme certainement; ils finissent rapidement par sombrer dans l’habituel. Très souvent, on réussit à faire démarrer la première réunion à temps (par enthousisme du novice, par crainte, par opportunisme…) mais toute suite après, on commence progressivement par tolérer certains retards : au début 05 minutes, puis 10 mn, qui deviennent avec le temps (consciemment ou inconsciemment), 15 mn et on arrive même à 30 mn de retard (?). Dans certains milieux, on justifie même un retard de 15 mn, il devient même académique pour ne citer que le milieu concerné mais le mal touche toutes les sphères. Une fois, à une réunion demandée par un des  ministres, l’assistance dont certains membres sont venus de très loin même, des villes de l’intérieur du pays avec 3 à 4 heures de trajet (!), a dû attendre presque une heure et demie pour voir le ministre arriver. Quelle est la valeur de l’excuse présentée par le Ministre ? A l’évaluer approximativement, on pourrait dire qu’est est égale à : 1,50 x 150 personnes x la valeur horaire moyenne du temps = 225v. En supposant que v est ici égale au salaire moyen des personnes concernées, on peut avoir une idée du temps perdu.

Cette gangrène touche malheureusement tous les milieux et toutes les instances : le milieu syndical, associatif, scientifique, politique, administratif… Toutes les sphères de la société sont contaminées à tel point que ceux qui viennent, commencent à temps, sont devenus des cas anormaux, exceptionnels et marginaux!!! De quelle normalité parle-t-on?

ll m’est arrivé très souvent de prendre toutes les mesures de ne pas aller à temps, de retarder mon arrivée de 05, 10 minutes pour ne pas être contraint à attendre les autres, attendre le quorum nécessaire parfois pour la plupart des réunions pour donner aux décisions prises un minimum de crédibilité, dans le cas où ce quorum n’est pas exigé par les textes. En dépit de cette rétention contre-nature, je constate toujours que je suis toujours parmi les premiers pour ne pas utiliser le singulier dans certains cas.

Dans ce contexte, qui est le perdant et qui est le gagnant? Il semble qu’il y a une véritable inversion, les gagnants ne sont pas ceux qui respectent le temps, au contraire.
Est ce que cela veut dire qu’il faudrait, peut-être, changer de pratique? Et bien, non, non…

                                                                                                                                                                                          Tunis, juillet 2010
_____________________________________________________________________________________________________________


La géographie, une curiosité ou une science

 

La géographie est pour la plupart des personnes cette connaissance physique et socio-économique des lieux, des espaces et des territoires. Le terme est souvent associé à la curiosité, à la connaissance du(des) lieu(x), à l’ici et là. Ce n’est pas par hasard que souvent on associe la géographie o voyages. Ne trouve-t-on dans la plupart des librairies et des bibliothèques, parfois parmi les plus spécialisées,  un rayon consacré à  « Géographie & Voyages » ?. Parfois, on trouve le mot « tourisme » aussi qui s’ajoute à ce binôme mythique : « Géographie, Voyages & Tourisme« …

 La chaîne « National Geographic » , à l’instar de la Revue du même nom, diffuse tout au long de la journée des émissions dont le point commun est représenté par la différenciation du monde vivant : le monde végétal, le monde animal,  l’humanité dans sa diversité, ses pratiques, ses coutumes et ses traditions…

 La géographie ne se résout guère à une simple curiosité liée aux lieux et au monde vivant. Elle constitue une véritable science des lieux et des territoires, des espaces humanisés, des espaces des sociétés qui a ses règles, ses axiomes, ses principes fondateurs et son corpus explicatif de la réalité humaine prise dans sa dimension spatiale. L’espace est suffisamment prégnant dans la vie de l’humanité qu’il recèle une intelligibilité certaine qui se trouve incorporée dans l’organisation de l’espace privé ou public, local ou mondial. Que cette intelligibilité se trouve souvent inconsciente, difficile à lire dans l’espace, certes. Encore faut-il déchiffrer l’écriture pour être capable de lire? En effet, l’espace est un texte écrit par l’humanité avec la nature certes, savoir déchiffrer ce texte n’est pas à la portée du citoyen moyen, c’est une véritable science à apprendre même pour les géographes : savoir lire l’espace, déchiffrer le monde à travers, au travers, à partir de l’espace et du territoire. 

Voir
Le site personnel http://amorbelhedi.unblog.fr,
A Belhedi, 1998 : Repères pour l’analyse de l’espace. Cahiers du CERES.

_____________________________________________________________________________________________________________

                                                                                                                                     Unblog

 

 

10 Réponses à “Humeurs”

  1. priligy 50 mg dit :

    [url=http://gettruepriligynow.com/]can i buy Priligy 0.25 mg online[/url] Priligy opinions

  2. Amoxil no rx express shipping in Coniston dit :

    [url=http://ordercheapestamoxilhere.com/]no pre_script_ion Amoxil in internet no _script_ at Aberystwyth[/url] Amoxil cost assistance in Tondu

  3. payday loans dit :

    [url=http://paydayloansonline1min.com/]payday advance loans[/url] payday express

  4. instant loans online dit :

    [url=http://paydayloansonlinetop.com/]payday loans[/url] payday loans online

  5. maillot Drogba 2014 dit :

    You’ve made some good points there. I checked on the net to learn more about the issue and found most people will go along with your views on this website.
    maillot Drogba 2014 http://www.gddqwh.cn/gcwh/maillot-Drogba-enfant.html

  6. maillot Benzema pas cher dit :

    Hi there would you mind letting me know which hosting company you’re working with? I’ve loaded your blog in 3 different internet browsers and I must say this blog loads a lot faster then most. Can you recommend a good web hosting provider at a honest price? Many thanks, I appreciate it!
    maillot Benzema pas cher http://www.xuedazb.com/plus/mfr/maillot-Benzema-2014.html

  7. maillot Lucas enfant dit :

    Greetings from Colorado! I’m bored at work so I decided to check out your site on my iphone during lunch break. I love the knowledge you provide here and can’t wait to take a look when I get home. I’m amazed at how fast your blog loaded on my cell phone .. I’m not even using WIFI, just 3G .. Anyhow, great site!
    maillot Lucas enfant http://www.hjzd.cn/uploads/130919/maillot-Lucas-enfant.html

  8. maillot equipe de france pas cher dit :

    Greetings! Very useful advice within this article! It is the little changes that will make the greatest changes. Many thanks for sharing!
    maillot equipe de france pas cher http://www.syplus.com/maillotdefootpascher/nouveau-maillot-equipe-de-france.html

  9. camisetas real madrid baratas dit :

    Hi there, I discovered your blog via Google even as looking for a comparable topic, your web site came up, it appears good. I have bookmarked it in my google bookmarks.Hello there, simply was alert to your blog thru Google, and located that it is really informative. I’m gonna be careful for brussels. I’ll appreciate in the event you proceed this in future. Lots of folks might be benefited from your writing. Cheers!
    camisetas real madrid baratas http://www.un-deux-quatre.com/es/camisetas-real-madrid-2014-baratas.html

  10. maillot barcelone messi dit :

    It’s very effortless to find out any topic on web as compared to textbooks, as I found this paragraph at this web site.
    maillot barcelone messi http://www.nastrificiodebernardi.com/images/maillot-messi.html

Laisser un commentaire

 

Hoganscarpe2013 |
sciencesVauvert |
Minion86 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Methods to raise your inter...
| Tips on how to increase you...
| ON-LINE News channel